Compositeur, chef d’orchestre, site officiel

Création “#Faucigny30”

SAMOËNS & CLUSES (France)

Samedi 14 avril 2018 – 17 h
Espace du Bois aux Dames de SAMOËNS (74)

Dimanche 15 avril 2018 – 17 h
Théâtre des Allobroges de CLUSES (74)

Orchestre de la Fédération du Faucigny. Direction: Christophe Depierre

#FAUCIGNY30 : CRÉATION POUR ORCHESTRE D’HARMONIE

#FAUCIGNY30 est une commande de la Fédération des Musiques du Faucigny (Haute-Savoie) pour célébrer le 30e anniversaire de son stage d’Orchestre d’Harmonie. Cette composition se décline en 5 Mouvements :

  1. 1820 – BIRTH OF A BAND: En 1820, la commune de Cluses possédait déjà son corps de musique. Elle sera suivie de peu par La Roche-sur-Foron, Bonneville et Sallanches. La décennie suivante verra la naissance de sociétés musicales à Samoëns, Marnaz, Taninges, Scionzier, Saint-Jeoire, Megève, Magland, Saint-Gervais et Annemasse. Ainsi, peu à peu, sur les terres du Faucigny, se forgeait une culture musicale quasiment unique en Savoie et même plus tard en France lorsque la province la rejoindra.
    Depuis, le département de la Haute-Savoie s’est toujours placé dans le peloton de tête des départements français pour la pratique musicale amateur.
  2. FÊTE A CLUSES: En ce dimanche 8 mai 1836, la petite bourgade de Cluses qui compte à peine plus de 2000 habitants est en effervescence. Tôt le matin, elle s’est réveillée au son des salves d’artillerie. En ce jour printanier, la société de musique locale reçoit ses sociétés amies de Bonneville, La Roche-sur-Foron et Sallanches. Après la messe en musique dans la petite église blottie au pied du Chevran, les musiciens se retrouvent autour du banquet. L’après-midi ils défilent dans les quelques rues de la cité. Alors que la nuit tombe ; la fête ayant connu une si belle réussite, on se promet de ne pas en rester là et de réitérer une réunion dès la prochaine année …
  3. LA LYRE D’OR: Bonneville, le 20 juillet 1856, le docteur et poète rochois Claude-François Andrévétan entreprend de décrire la fête annuelle des sociétés musicales. Au passage de la musique d’Arâches, il écrit : Sur deux lignes rangées, se pressent ceux d’Arâches. Leur sombre couvre tête est orné d’un panache à tige d’hyacinthe et sommité de lys, que d’une lyre d’or arrête le treillis.
  4. LES VIEILLES CASQUETTES: L’histoire des « vieilles casquettes » est intimement liée à celle de l’attribution des médailles au sein de la Fédération des musiques duFaucigny d’une part et à celle des musiciens militaires d’autre part. Dès 1889, la Fédération se voit attribuer une médaille en argent par le ministre de l’Instruction publique. En 1924, la Fédération décide de nommer membre d’honneur tout musicien ayant exercé son art plus de 30 ans. 1928 vit la naissance de la réunion des anciens musiciens militaires de la Haute-Savoie, pour la plupart membres de sociétés musicales communales. Dès 1930, les médaillés de la Fédération et les anciens musiciens militaires se confondirent en une seule et même amicale : ainsi naquirent les vieilles casquettes.
  5. LA DUCHESSE DU FAUCIGNY: Au sortir de la guerre, un vent nouveau souffle sur le pays. Les troupes américaines sont passées par là, apportant avec elles une nouvelle musique, une nouvelle façon de s’habiller, une nouvelle manière de vivre. Après tant de moments noirs, les gens ont l’envie de faire la fête, d’instants d’insouciance et de légèreté. Les organisateurs de la fête des sociétés musicales à Annemasse en 1947 redoublent d’efforts pour que cette journée revête un éclat tout particulier. C’est ainsi que germa l’idée d’élire une reine d’un jour en lui conférant le titre de Duchesse du Faucigny.
Share this post